explorer le tricot dans nos vies
comments 2

Accepter la fatigue et en profiter pour tricoter !

le tricot comme moyen de retrouver son énergie

Après trois semaines pleines de mouvements et d’évènements divers, ponctués par des mini-séjours à droite à gauche, je fais face à un bon gros coup de fatigue. J’aime pas. Je trouve cela très frustrant de ne pas pouvoir faire tout ce que je voudrais faire au rythme habituel. J’ai du mal aussi à trouver le bon dosage entre ne rien faire du tout et me laisser aller et en faire trop et être, dans un cas comme dans l’autre, encore plus fatiguée qu’avant.
Mais ces coups de fatigue font, comme pour beaucoup d’entre nous je suppose, maintenant partis de ma vie, et je m’améliore. J’ai compris qu’il n’y avait qu’une chose à faire : accepter. Accepter de ralentir le rythme. J’ai souvent besoin de temps pour me mettre à agir, mais une fois que je m’y mets, je suis plutôt rapide et concentrée sur ce que je fais.
En cas de fatigue, je ralentis, j’accepte de faire les choses avec lenteur, parce que finalement, en y allant doucement, je fais autant de choses dans ma journée qu’en allant vite. Je limite quand même à trois „grosses” activités dans la journée, mais je les fais jusqu’au bout, parce que c’est ça qui me redonne de l’énergie. Et quand ces trois tâches sont exécutées, et bien j’ai du temps pour me reposer avec mon tricot.
des chaussettes vitaminées à tricoter pour retrouver son élan
C’est ça le mieux : j’ai rempli mon „contrat” pour la journée, et maintenant, je ne vais pas complètement rien faire sur mon canapé, je vais tricoter, créer ce petit pull en coton pour les trois ans le petit garçon d’une femme chère à mon coeur, et tricoter ainsi, en plus de me détendre, cela m’aide aussi à retrouver mon énergie. Quatre jours que je suis ce régime (quand je dis coup de fatigue, c’est un vrai, pas celui qui passe en une bonne nuit de sommeil) et progressivement, ça va mieux, j’arrive à mieux me concentrer, plus longtemps. Peut-être que finalement, je devrais continuer à suivre ce rythme moins speedé. Sans être vraiment moins active dans ma journée, j’y gagnerai en temps de tricot, et sans doute aussi en sérénité, qui sait ?
Et vous, c’est quoi vos trucs quand la fatigue est là ?

sur le même thème

2 Comments

  1. comme toi j’ai le même problème, parfois je déborde d’énergie et je fais la bétise d’exagérer et après je suis épuisée, en plus je me sens souvent coupable de ne plus pouvoir faire comme avant ou d’être sur le canapé entrain de tricoter, heureusement mon mari comprend et me soutiens, courage à toi, je pense souvent à toi, car nos parcours son similaires je t’embrasse bien fort

  2. annie35 says

    Je pense que tu as la « recette ». Trouver un rythme, ne pas se faire un programme d’enfer, prendre son temps, s’offrir des pauses créatives, tricoter bien sûr …….. Si le soleil veut bien faire une apparition, ça fera du bien aussi ! Ici, toujours beaucoup d’ouvrages en route, je suis incorrigible! Autre activité du jour : confitures d’abricots, j’aime bien voir mes pots bien rangés avec de belles étiquettes mais surtout une belle couleur sur les tartines ! Bonne journée, prends soin de toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *